« Mouvements épidermiques ». Juin 2008
Des pointes en silicone transparente, appliquées sur les murs (6 m de large sur 3 m de haut), captent et restituent la lumière tout en créant des ombres. EIles varient en densité, en longueur et en inclinaison et créent une sensation hypnotique de vibration et d’épidermes.
Catherine Goybet sculptures